Sécuriser l’approvisionnement de l’industrie française de la transformation du bois



J'ai déposé une question écrite le 24 août 2021 pour interroger le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur la protection de l’industrie française de la transformation du bois au moment où la croissance de l'exportation de grumes menace l’approvisionnement des scieries et des transformateurs français. Dans l'attente de la réponse du ministre, vous trouverez ci-après le texte de ma question.


Question publiée au Journal Officiel le 24 août 2021


M. André Villiers interroge M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur la protection de l’industrie française de la transformation du bois au moment où la croissance de l'exportation de grumes (les troncs d’arbres, par opposition au bois transformé) menace l’approvisionnement des scieries et des transformateurs français sur un marché réglementé où les coupes sont soumises à l’approbation de l’État et la récolte annuelle limitée.


Selon la Fédération nationale du bois, l’export de grumes de chêne vers la Chine a en effet augmenté de 42% et celui de résineux de 66% au premier semestre 2021. Dans un communiqué, l’organisation professionnelle des acteurs du bois en France déplore que “la Chine continue de siphonner la forêt française” et regrette “l’absence de répondant de la France et de Bruxelles”, alors que d’autres pays protègent leur industrie, à l’instar par exemple de la Russie qui interdira en 2022 l’exportation de ses grumes. Elle demande en conséquence au Gouvernement de freiner les exportations de grumes, via une fiscalité incitant à répondre en priorité à la demande européenne, pour protéger l’approvisionnement des nombreux acteurs de l’industrie française de la transformation du bois - 1ère transformation, 2e transformation, négoce de matériau de bois, palette, produits de construction, énergie.


Il lui demande quelles initiatives le Gouvernement compte prendre, et suivant quel calendrier, pour sécuriser, aux deux niveaux national et européen, l’approvisionnement de l’industrie française de la transformation du bois.


Réponse en attente