Réussir la mise en oeuvre territorialisée du plan de relance



J'ai déposé une question écrite le 6 juillet 2021 pour appeler l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de la relance sur les conditions de réussite de la mise en œuvre territorialisée du plan de relance alors que nombre d'acteurs dans les territoires regrettent un manque de lisibilité et de diligence, notamment dans le décaissement des crédits budgétaires. Dans l'attente de la réponse du ministre, vous trouverez ci-après le texte de ma question.


Question publiée au Journal Officiel le 6 juillet 2021


M. André Villiers appelle l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de la relance sur les conditions de réussite de la mise en œuvre territorialisée du plan de relance.


Le plan de relance de 100 milliards d’euros lancé pour redresser rapidement et durablement l’économie française suite à l’épidémie du Coronavirus Covid-19 a pour objectif la refondation économique (34 milliards d’euros sont engagés pour la compétitivité), sociale (36 pour la cohésion) et écologique (30 pour l’écologie) du pays. Il fait suite aux 470 milliards d’euros déjà mobilisés pour financer les mesures d’urgence destinées aux entreprises et aux salariés impactés par la crise sanitaire.


Nombre d’acteurs dans les territoires regrettent toutefois que la mise en œuvre territorialisée du plan de relance manque de lisibilité et de diligence, notamment dans le décaissement des crédits budgétaires.


La complexité et la lenteur de la mise en œuvre ont pour conséquence que 30 milliards d’euros seulement du plan de relance ont été engagés à cette date, dont 20 concrètement décaissés.


Il lui demande quelles actions le Gouvernement compte mener, et suivant quel calendrier, pour améliorer la mise en œuvre territorialisée du plan de relance et réussir à déployer 70 des 100 milliards d’euros d’ici la fin de l’année.


Réponse en attente