Mobiliser des moyens humains pour réussir le “Revenu d’engagement pour les jeunes”



Le “Revenu d’engagement pour les jeunes” annoncé par le Président de la République le 12 juillet dernier doit permettre à 1,4 million de jeunes précaires (ni en emploi durable, ni en étude, ni en formation) de bénéficier d'un accompagnement sur mesure pour mieux s’insérer sur le marché de l’emploi, avec une formation, un stage ou tout autre dispositif, assorti le cas échéant d'une allocation jusqu'à 500 euros par mois, en contrepartie de l’engagement à suivre les étapes du parcours défini avec leur conseiller référent.


Sa mise en place dès 2022 nécessitera toutefois de recruter rapidement au sein des Missions locales et de Pôle emploi plusieurs milliers de conseillers. Cette allocation de moyens humains - quantitatifs et qualitatifs - sera décisive pour réussir la mise en place du revenu d’engagement pour les jeunes dans les prochains mois.


J’y veillerai avec vigilance, notamment dans le cadre de l’examen du budget à l’automne.