Les sanctions contre la Russie en débat sur Sud Radio



J'ai participé mardi 1er mars au débat intitulé "Médias russes interdits, exclusion du mondial et de l’Eurovision : est-on trop dur avec la Russie ?" dans l'émission "Les Vraies Voix" sur l’antenne de Sud Radio, avec Philippe DAVID et ses invités - Christophe MADROLLE, Tom CONNAN et Caroline PILASTRE.


Non, nous ne sommes pas “trop durs avec la Russie”. La guerre qui gronde et qui tue aux portes de l'Europe est le choix discrétionnaire de Vladimir POUTINE. Il a choisi de se placer en marge de la communauté internationale en transgressant délibérément ses règles les plus élémentaires. Et il s’agit d’une récidive après la Géorgie (2008) et la Crimée (2014). Les diverses instances internationales - politiques, économiques, culturelles, sportives, etc. - réagissent donc en conséquence.


Avec nos partenaires européens et nos alliés de l'OTAN, nous avons eu raison de décider plusieurs trains de sanctions collectives et individuelles ciblées, massives, immédiates et inédites pour affaiblir un régime qui se révèle nationaliste, belliqueux et belligène.


J’appelle toutefois notre attention collective sur la nécessité d’être très attentif à l'effet potentiellement contre-productif ou à double tranchant des sanctions, qui peuvent aboutir paradoxalement à remobiliser les opinions publiques russe et biélorusse derrière leurs présidents respectifs.


N’oublions pas enfin qu’il est aussi difficile de gagner la paix et qu’il nous faut par conséquent impérativement maintenir les initiatives et l’effort diplomatique pour reprendre dans les meilleurs délais la gestion des relations internationales par la négociation.