EGALIM : promesse et désillusion


EGALIM 1 et 2 : c’est la chronique des espoirs déçus pour la profession agricole qui en attendait l’amélioration légitime du revenu.


A l’époque, je n’avais pas voté ce texte. J’avais en outre indiqué que "la montagne accoucherait d’une souris".


Mercredi 23 février, je suis intervenu en Commission des affaires économiques pour le rappeler à l'occasion de la présentation du rapport d’information de la mission d’évaluation de la loi EGALIM.