Bilan de la loi PACTE : quelle anticipation des mutations à venir pour l'industrie automobile ?



Je suis intervenu dans l'audition par la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale de Gilles de MARGERIE sur le bilan de la loi PACTE, le 1er décembre, pour interroger le Commissaire général de France Stratégie sur l'une de ses principales missions : l'anticipation des mutations à venir pour le secteur de l'industrie automobile.


J'ai en effet rappelé que l'automobile paie un très lourd tribut à la désindustrialisation du pays avec la cruelle actualité des fermetures d'usines et des délocalisations dans le domaine de la sous-traitance, en particulier chez les équipementiers avec Benteler à Migennes (417 emplois) et SKF à Avallon (120 emplois).