Améliorer l’accompagnement des patients atteints d'une forme longue de la Covid-19



J'ai déposé une question écrite le 24 août 2021 pour interroger le ministre des solidarités et de la santé sur l’accompagnement des patients atteints d’une forme longue de Covid-19 qui les fait encore souffrir de longs mois après leur contamination. Dans l'attente de la réponse du ministre, vous trouverez ci-après le texte de ma question.


Question publiée au Journal Officiel le 24 août 2021


M. André Villiers interroge M. le ministre des solidarités et de la santé sur l’accompagnement des patients atteints d’une forme longue de Covid-19 qui les fait encore souffrir de longs mois après leur contamination.

Les symptômes d’une forme longue de la Covid-19 sont généralement une fatigue inhabituelle, un essoufflement au moindre effort, parfois des douleurs musculaires et articulaires, ainsi que des troubles neurocognitifs et des troubles de la concentration, la perte du goût et de l’odorat, des troubles digestifs et dermatologiques. Le Covid long touche beaucoup de monde : entre 5 à 15% des patients qui ont contracté un Covid aigu vont développer un Covid long. A la différence des patients décédés pendant les premières vagues de la Covid, les patients atteints d’une forme longue de Covid-19 sont plutôt jeunes, entre 25 et 60 ans, sans comorbidité ni surpoids. Ce sont donc les forces vives de la Nation auxquelles cette forme longue de la Covid-19 pose un problème d’employabilité.

Mais leur prise en charge actuelle est insuffisante faute de reconnaissance administrative, en plus de la difficile reconnaissance médicale. Si les séances de kinésithérapie et d'orthophonie sont remboursées lorsqu'un médecin les a prescrites, la prise en charge des séances de neuropsychologie est plus compliquée car les patients ne sont pas en affection longue durée (ALD) et l’accompagnement par une diététicienne n’est pas remboursé pour les patients qui ont perdu en masse musculaire.

Pour autant, il ne faudrait pas que la forme longue de la Covid-19 devienne une maladie chronique.

Il lui demande quelles mesures le Gouvernement compte prendre, et suivant quel calendrier, pour améliorer rapidement et significativement l’accompagnement des patients atteints d’une forme longue de la Covid-19, en les reconnaissant, en les prenant en charge dans le cadre d’un parcours de soins et en tenant compte de leur statut lorsque le travail est impacté.


Réponse en attente