Énergie : ne lâchons pas la proie nucléaire pour l'ombre éolienne !



A l'occasion de son audition par la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale mardi 30 juin, j'ai interpellé la directrice générale d'Engie Catherine MACGREGOR sur le comportement de certains Etats membres qui s'opposent à l'inclusion du nucléaire dans la taxonomie verte de l'Union européenne et sur la pertinence économique de la montée en puissance de l'éolien (de 8 000 à 15 000 mats), alors même que le nucléaire est une énergie qui n'émet pas dioxyde de carbone et est indispensable à la lutte contre le réchauffement climatique.


Seul le nucléaire européen sera en effet capable de concilier les deux objectifs de neutralité carbone de l’UE d’ici 2050 et d’amélioration de l’indépendance énergétique et donc stratégique de l’Europe, notamment vis-à-vis du gaz russe, américain et turque...